Histoire et blason

Voyage dans le temps…

Roubion est un village perché typique du Haut-Pays Niçois. En provençal, “Robione” ou encore “Rup” signifie roche à pic, falaise.
Roubion fut créé 800 ans avant Jésus-Christ par des Celto-Ligures et devint province romaine jusqu’aux invasions cruelles des Lombards, puis des Sarrasins (1200).
Les habitations furent pillées, saccagées et incendiées durant les guerres de la Ligue d’Augsbourg et lors de la succession d’Espagne en 1691 par le Baron de Vins.
Cependant, forts de caractère, les Roubionnais reconstruisirent leur village et rachetèrent les biens communs qui avaient été volés.
En 1860, ils choisirent de devenir définitivement Français et vécurent en autarcie jusqu’à la construction de la seule route reliant d’Est en Ouest la vallée de la Tinée à la vallée du Cians. Celle-ci efface alors l’isolement du Haut-Pays, tout en entraînant un fort exode rural des Roubionnais vers les villes du littoral.
Le développement du tourisme et des stations de sports d’hiver de Valberg et des Launes à Beuil dans les années 70 a entraîné, en 1975, la création à Roubion de la station Les Buisses, dernière née des Alpes-Maritimes, laquelle a pu inverser le mouvement en rendant à la commune un attrait qui lui envient de nombreux autres villages.
Aujourd’hui, plusieurs monuments permettent encore d’imaginer la vie d’autrefois, à l’image des anciens remparts qui protégeaient les habitants contre les loups.

blason grand format

Blason

“Ardeo non Rubesco” je brûle sans rougir
“D’argent à la tour de sable, ouverte et ajourée de gueules, au chef tiercé, en pal: aux premier et troisième: de gueules fuselé d’argent; au deuxième: d’or à l’étoile de huit rais de gueules”.

Roubion en l’année 1900
Remparts du XIIe siècle
Date de construction sur le mur d’une maison du village